Le curé à l’aéroport.

Une dame distinguée rentre de Suisse en avion. Elle s’y retrouve assise à côté d’un brave curé à qui elle demande :
– Pardon, mon père, est-ce que je peux me permettre de vous demander une faveur?
– Bien sûr, ma fille, que puis-je faire pour vous?
– Voici: je me suis acheté un épilateur électrique super sophistiqué que j’ai payé extrêmement cher.
-J’ai vraiment dépassé les limites permises et j’ai peur de me le faire confisquer à la douane.
-Ne pourriez-vous pas le dissimuler sous votre grande soutane?
– Bien sûr, mon enfant, que je le peux. Seulement je dois vous avertir que je ne sais pas mentir…
– Vous avez tellement bon visage, on ne vous posera sûrement aucune question.
Et elle lui remet l’épilateur. L’avion arrive à destination. Et vint le tour du curé de se présenter devant le douanier :
– Mon père, vous avez quelque chose à déclarer?
– De la tête à la ceinture, je n’ai rien à déclarer, mon fils.
Trouvant cette réponse un peu étrange, le douanier ajoute:
– Et de la ceinture vers le bas, qu’est-ce que vous avez?
– J’ai là un merveilleux petit instrument destiné aux femmes, mais qui n’a jamais été utilisé…
Et dans un grand éclat de rire, le douanier dit :
– Allez, passez, mon père. Au suivant!

%d blogueurs aiment cette page :